frLun - Jeu 09:00 - 16:00 +1 (514) 331-1400adjointe@drbenoitbenoit.com

La Gonarthrose : comprendre, prévenir et traiter cette affection débilitante

La gonarthrose, communément appelée arthrose du genou, est une maladie dégénérative des articulations qui touche des millions de personnes à travers le monde. Cette affection est caractérisée par la dégradation progressive du cartilage articulaire, entraînant douleur, raideur et perte de fonction. Cet article explore en profondeur la gonarthrose, ses causes, ses symptômes, ses méthodes de prévention et ses options de traitement.

Qu’est-ce que la Gonarthrose : définition et explications

La gonarthrose est une forme d’arthrose qui affecte spécifiquement l’articulation du genou. L’arthrose est une maladie dégénérative qui résulte de l’usure du cartilage, le tissu lisse qui recouvre les extrémités des os dans une articulation. Lorsque le cartilage s’use, les os commencent à frotter directement les uns contre les autres, causant douleur et inflammation.

Causes de la Gonarthrose

La gonarthrose peut être causée par une variété de facteurs :

  1. Vieillissement : Le risque de gonarthrose augmente avec l’âge. Le cartilage s’use naturellement avec le temps.
  2. Obésité : Le surpoids exerce une pression supplémentaire sur les genoux, accélérant l’usure du cartilage.
  3. Traumatismes : Les blessures antérieures au genou, telles que les fractures, les déchirures ligamentaires ou les blessures du ménisque, peuvent augmenter le risque de développer de l’arthrose.
  4. Génétique : Il existe des preuves que l’arthrose peut être héréditaire.
  5. Activités professionnelles et sportives : Les personnes dont les activités impliquent une forte sollicitation des genoux sont plus susceptibles de développer de la gonarthrose.

Symptômes de la Gonarthrose

Les symptômes de la gonarthrose varient en fonction de la gravité de la maladie, mais peuvent inclure :

  • Douleur : La douleur au genou est souvent le premier symptôme. Elle peut être légère au début et s’aggraver avec le temps.
  • Raideur : La raideur matinale est fréquente, bien qu’elle puisse se dissiper avec le mouvement.
  • Gonflement : L’inflammation peut provoquer un gonflement du genou.
  • Diminution de la mobilité : La perte de flexibilité et de fonction articulaire peut rendre difficile les activités quotidiennes.
  • Crépitements : Sensation de grincement ou de craquement lors des mouvements du genou.

Diagnostic de la Gonarthrose

Le diagnostic de la gonarthrose commence généralement par une évaluation clinique incluant un examen physique et une anamnèse complète. Les techniques diagnostiques peuvent inclure :

  • Radiographies : Elles peuvent montrer la perte de cartilage, la formation d’ostéophytes (excroissances osseuses) et le rétrécissement de l’espace articulaire.
  • IRM : Utilisée pour évaluer l’état des tissus mous, y compris le cartilage, les ligaments et les ménisques.
  • Tests de laboratoire : Bien que non spécifiques, des tests sanguins peuvent être effectués pour exclure d’autres conditions telles que la polyarthrite rhumatoïde.

Prévention de la Gonarthrose

Bien qu’il ne soit pas toujours possible de prévenir la gonarthrose, certaines mesures peuvent réduire le risque ou retarder son apparition :

  1. Maintien d’un poids santé : Éviter l’obésité réduit la pression sur les genoux.
  2. Exercice régulier : Des exercices modérés, tels que la natation ou la marche, renforcent les muscles autour des genoux et améliorent la stabilité articulaire.
  3. Éviter les traumatismes : Protéger les genoux lors d’activités sportives et utiliser un équipement de protection adéquat.
  4. Alimentation équilibrée : Une alimentation riche en vitamines et minéraux essentiels au maintien de la santé osseuse et articulaire.

Comment soigner ?

Le traitement de la gonarthrose peut être non chirurgical ou chirurgical, selon la gravité de la maladie.

Traitements Non Chirurgicaux

  1. Médicaments : Les analgésiques, tels que l’acetaminophène, et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent aider à contrôler la douleur et l’inflammation.
  2. Thérapie physique : Les exercices de renforcement et d’étirement peuvent améliorer la fonction articulaire et réduire les symptômes.
  3. Injections : Les injections de corticostéroïdes ou viscosupplémentation peuvent offrir un soulagement temporaire de la douleur.
  4. Dispositifs d’assistance : L’utilisation de cannes, d’orthèses ou de chaussures spéciales peut réduire la charge sur le genou affecté.

Traitements Chirurgicaux

Lorsque les traitements non chirurgicaux ne sont plus efficaces, une intervention chirurgicale peut être envisagée :

  1. Arthroscopie : Une procédure peu invasive permettant de nettoyer l’articulation et de retirer les débris de cartilage.
  2. Ostéotomie : Chirurgie visant à réaligner les os du genou pour redistribuer le poids et réduire la pression sur l’articulation endommagée.
  3. Remplacement partiel du genou : Remplacement de la partie endommagée du genou par une prothèse.
  4. Remplacement total du genou : Remplacement complet de l’articulation par une prothèse artificielle.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le remplacement du genou

Réhabilitation et Vie Quotidienne

La réhabilitation est une composante essentielle du traitement de la gonarthrose, qu’il soit non chirurgical ou chirurgical. Les programmes de réhabilitation sont conçus pour :

  • Réduire la douleur : Grâce à des techniques de gestion de la douleur et à l’exercice.
  • Améliorer la mobilité : Par le biais d’exercices de flexibilité et de renforcement.
  • Éduquer les patients : Sur les stratégies de gestion de la maladie et les modifications du mode de vie pour réduire la charge sur les genoux.

Conclusion

La gonarthrose est une maladie chronique et débilitante qui peut considérablement affecter la qualité de vie. Cependant, grâce à une combinaison de prévention, de diagnostic précoce, de traitements appropriés et de réhabilitation, il est possible de gérer les symptômes et de maintenir une bonne qualité de vie. Les avancées continues dans les domaines de la médecine et de la recherche offrent de l’espoir pour de nouvelles thérapies et des traitements plus efficaces à l’avenir.

FAQ sur la Gonarthrose 

Qu’est-ce que la gonarthrose ?

La gonarthrose est une forme d’arthrose qui affecte spécifiquement l’articulation du genou. Elle est caractérisée par la dégradation progressive du cartilage articulaire, entraînant douleur, raideur et perte de fonction.

Quels sont les principaux symptômes de la gonarthrose ? 

Les principaux symptômes incluent la douleur au genou, la raideur, le gonflement, la diminution de la mobilité et les crépitements lors des mouvements.

Qui est le plus à risque de développer de la gonarthrose ?

Les personnes âgées, les individus en surpoids, ceux ayant des antécédents de blessures au genou, et ceux ayant une prédisposition génétique sont plus à risque de développer de la gonarthrose.

Comment la gonarthrose est-elle diagnostiquée ? 

Le diagnostic de la gonarthrose repose sur un examen clinique, des radiographies, une IRM pour évaluer les tissus mous, et éventuellement des tests de laboratoire pour exclure d’autres affections.

Peut-on prévenir la gonarthrose ?

Il n’est pas toujours possible de prévenir la gonarthrose, mais certaines mesures comme le maintien d’un poids santé, l’exercice régulier, la protection contre les blessures et une alimentation équilibrée peuvent réduire le risque.

Dr. Benoit is an assistant professor of surgery at the Université de Montréal and practices at the CIUSSS Nord-de-l’île de Montréal. He completed his medical degree at Université Laval in Quebec City in 2001 and did his orthopedic residency at the Université de Montreal, where he was on the Dean’s honour list. Following his residency, he completed two additional years of fellowship training; the first year in Geneva, Switzerland and the second year in Ottawa, Canada.

Related Posts