Ce qu’il faut savoir sur la chirurgie orthopédique

chirurgie-orthopedique

Ce qu’il faut savoir sur la chirurgie orthopédique

Vous souffrez peut-être de douleurs articulaires ou osseuses qui nuisent à votre qualité de vie et à votre mobilité. Heureusement, il existe plusieurs interventions chirurgicales orthopédiques qui peuvent traiter efficacement ces affections et vous redonner une vie active. Que vous souffriez d’arthrose, de fracture ou de lésion ligamentaire, il est important de comprendre vos options chirurgicales afin de prendre la meilleure décision pour votre santé. Dans cet article, nous passerons en revue les types de chirurgie orthopédique les plus courants, notamment la chirurgie de remplacement articulaire, la chirurgie reconstructive et la chirurgie arthroscopique. Nous expliquerons également le processus chirurgical et la période de rétablissement pour chacun d’eux. Avec le bon traitement, vous pouvez retrouver la mobilité et la fonction dont vous avez besoin pour mener une vie active et en bonne santé.

Table des matières:

Types De Chirurgie Orthopédique Les Plus Courants

L’orthopédie chirurgicale comprend plusieurs types d’interventions courantes.

Les arthroscopies sont des procédures peu invasives utilisées pour diagnostiquer et traiter les problèmes articulaires. Une petite caméra est insérée dans l’articulation pour examiner et réparer les tissus endommagés. Les interventions arthroscopiques les plus fréquentes sont effectuées au genou, à l’épaule et à la hanche.

Les remplacements articulaires, tels que le remplacement total de la hanche ou du genou, sont des chirurgies majeures visant à soulager la douleur chronique et à restaurer la mobilité. L’articulation endommagée est retirée et remplacée par une prothèse artificielle.

Les interventions de fracture ouvertes et fermées réduisent et stabilisent les fractures osseuses à l’aide de plaques, de vis, de broches, de clous ou de fixations externes. L’objectif est de faciliter la guérison et de rétablir la forme et la fonction normales de l’os.

Les chirurgies orthopédiques sont complexes, mais lorsqu’elles sont indiquées et effectuées par un chirurgien qualifié, elles peuvent grandement améliorer la mobilité, réduire la douleur et améliorer la qualité de vie. Le rétablissement complet peut prendre plusieurs mois, il est donc important de suivre attentivement toutes les instructions postopératoires pour optimiser les résultats.

Chirurgie De La Hanche: Prothèse De Hanche Totale

Une arthroplastie totale de la hanche, également appelée remplacement total de la hanche, est une intervention chirurgicale visant à remplacer l’articulation de la hanche endommagée. Il s’agit d’une opération courante qui peut soulager la douleur chronique et améliorer la mobilité.

La procédure

L’intervention chirurgicale nécessite généralement 30 minutes à 2 heures. Le chirurgien retire la tête du fémur ainsi que le col du fémur et le remplace par des prothèses artificielles en métal, en céramique ou en plastique. La prothèse de la tête du fémur est insérée dans le fémur tandis que la prothèse de la cavité acétabulaire est placée dans le bassin. Ensemble, ces deux composants forment une nouvelle articulation de la hanche.

La récupération

La récupération d’une arthroplastie totale de la hanche nécessite généralement 3 mois. Les patients doivent limiter les activités physiques pendant 6 à 12 semaines. La physiothérapie commence généralement le jour suivant l’opération afin de renforcer les muscles et d’améliorer la mobilité. La plupart des patients peuvent reprendre la conduite après 6 semaines et retourner au travail après 3 mois ou en fonction des activités professionnelles.

Les risques et complications possibles

Bien que l’arthroplastie totale de la hanche soit une intervention chirurgicale très courante, elle n’est pas sans risque. Les complications possibles comprennent les infections, les caillots sanguins, les fractures, la luxation de la prothèse et l’usure prématurée des composants. Pour réduire les risques de complications, il est important de choisir un chirurgien orthopédiste qualifié et de suivre toutes les instructions postopératoires.

Chirurgie Du Genou: Arthroscopie Et Prothèse De Genou

La chirurgie du genou est une intervention orthopédique courante qui peut contribuer à soulager la douleur et à rétablir la mobilité. Les deux types de chirurgie du genou les plus fréquents sont l’arthroscopie et le remplacement du genou.

Arthroscopie

L’arthroscopie est une intervention peu invasive qui consiste à pratiquer de petites incisions dans le genou et à insérer une minuscule caméra pour examiner et réparer les lésions de l’articulation. Le chirurgien insère des instruments chirurgicaux spécifiques à travers les incisions pour couper ou réparer le cartilage déchiré. Les patients rentrent généralement chez eux le jour même, avec une cicatrice et un temps d’arrêt minimes. L’arthroscopie permet de traiter des lésions telles que :

  • les déchirures du ménisque : Endommagement des coussinets cartilagineux situés entre le fémur et le tibia.
  • Les lésions du ligament croisé antérieur : Déchirures du ligament croisé antérieur, l’un des principaux stabilisateurs du genou.
  • Lésions du cartilage : Le cartilage articulaire, qui recouvre les extrémités des os et permet un mouvement fluide des articulations, peut être taillé ou réparé.

Remplacement du genou

En cas d’arthrite grave ou de lésions articulaires, une arthroplastie du genou peut être recommandée. L’articulation malade du genou est remplacée par un implant artificiel pour soulager la douleur et améliorer la mobilité. Le Fémur, le tibia et éventuellement la rotule du genou sont (resurfacés) avec des pièces de remplacement en métal et en plastique.

Le rétablissement après une arthroplastie du genou peut prendre des semaines, voire des mois et nécessite une rééducation. Cependant, les prothèses de genou durent généralement de 15 à 20 ans. Les raisons les plus courantes d’une arthroplastie du genou sont les suivantes :

  • L’arthrose : Le cartilage de l’articulation du genou s’est usé, provoquant douleur, raideur et gonflement.
  • Polyarthrite rhumatoïde : Maladie auto-immune qui provoque une inflammation et des lésions articulaires.
  • Arthrite post-traumatique : L’articulation est endommagée à la suite d’une blessure antérieure au genou, telle qu’une fracture ou une déchirure ligamentaire.

La chirurgie du genou, qu’elle soit arthroscopique ou de remplacement, peut améliorer considérablement la mobilité, soulager les douleurs chroniques du genou et aider les patients à reprendre leurs activités quotidiennes. Discuter des options avec un chirurgien orthopédique est la première étape pour trouver le traitement approprié en fonction de la gravité de votre état et du résultat souhaité.

Conclusion

En conclusion, vous devriez vous sentir mieux informé sur les options chirurgicales orthopédiques qui peuvent traiter un large éventail de troubles musculosquelettiques. Bien que les interventions chirurgicales comportent toujours des risques, les progrès récents dans les techniques chirurgicales orthopédiques, les techniques de rééducation et de réadaptation postopératoires, et la gestion de la douleur ont considérablement amélioré les résultats pour de nombreux patients. En discutant des options avec votre chirurgien orthopédique, vous pouvez déterminer si la chirurgie est appropriée dans votre cas et, le cas échéant, choisir une approche personnalisée qui répond le mieux à vos besoins uniques en matière de traitement. Avec un diagnostic précis, une planification soignée et des attentes réalistes, une intervention chirurgicale orthopédique peut souvent produire des résultats remarquables pour réduire la douleur chronique, restaurer la mobilité et améliorer la qualité de vie.

 

À lire aussi:

Quand allez voir un chirurgien orthopédique?

Qu’est-ce qu’une clinique orthopédique?

Chirurgie orthopédique privée au Québec : Est-ce le meilleur choix?

Choisir son chirurgien orthopédique

Que faire avant une chirurgie orthopédique?

Que faire après une chirurgie orthopédique?

La gestion de la douleur chronique après une chirurgie orthopédique